Si pour certains le métier de photographe est une activité fun, pour d’autres cela est une véritable passion. Nous sommes allés à la rencontre d’un jeune-homme qui a fait de sa passion un métier. Il s’agit de Steve Mvondo, ensemble, entrons dans son univers.

Bonjour Steve, pouvez-vous vous présenter aux Ndodi Peeps ?

Steve Mvondo, artiste visuel Camerounais. Formé comme juriste, j’exerce dans le milieu des arts graphiques et de la photographie.

 Qu’est-ce qu’un photographe professionnel ?

On peut définir ce terme sous plusieurs angles. Le plus simple serait de dire, c’est quelqu’un qui a la photographie comme profession, dont il tire son pain quotidien. Le deuxième angle mettrait plus d’emphase sur la qualité du travail de ce dernier. On dira donc qu’un photographe professionnel est un créateur d’images avec une haute maîtrise de l’esthétique et des techniques de l’art photographique.

Quel est le quotidien d’un photographe professionnel ?

Le quotidien d’un photographe pro n’est pas différent de celui d’un entrepreneur. Et contrairement aux idées reçues, les shootings et prise de vues en général ne représentent que 30% du travail du photographe. Le reste du temps est réparti entre la gestion des relations clients, le marketing, la retouche et l’édition des photos, la recherche de nouvelles opportunités…. Et aussi quelques fois à la réalisation de quelques projets personnels qui ne sont pas forcément à but commercial.

Nous savons que vous organisez des sessions de coachings autour de la photographie. Parlez-nous un peu de cette activité, de vos objectifs à travers ces cours.

Je pense que la photographie est un art ou un hobby que chacun devrait apprendre. Pour la simple raison que, nous avons tous des moments précieux et des proches dont nous aimerions immortaliser le souvenir. Raison pour laquelle, J’ai depuis 2 ans créer une plateforme qui permettrait à tout le monde d’apprendre les bases de la photographie dénommée SMPLiveClass. C’est un coaching photo soit en ligne, soit avec moi en studio où pendant un mois je donne à mes étudiants tous les outils théoriques et pratiques dont ils ont besoin pour réaliser des clichés magnifiques.

 Pensez-vous qu’un camerounais qui se lance dans la photographie peux vivre de son art ?

Certainement on peut en vivre. Mais il faut garder de vue que le photographe est un auto-entrepreneur et il fera donc face aux défis de l’entrepreneuriat. Dans notre contexte camerounais, principalement au niveau des mentalités. On peut en vivre, mais comme dans toute entreprise faut faire preuve d’une grande patience, une des qualités que la génération « Fast & Furious » n’a plus vraiment.

Quelle est votre particularité, le truc qui d’après vous distingue des autres ?

La photographie a ceci de particulier qu’elle permet à chacun d’exprimer un style propre, de s’exprimer vis à vis des sujets qui lui sont propres et de partager avec les autres sa vision du monde. Donc ma particularité c’est simplement “moi” (sans vouloir sonner comme un narcissique lol). Je veux simplement dire que le fait que chacun de nous soit unique, fait que nous aurons toujours des façons singulières de nous exprimer même visuellement, et c’est encore ce qui rend cet art spécial.

 Vous avez lancé il y a très peu le concept « On Waka On Filme », d’où vous est venu cette idée ?

#onwakaonfime est un projet qui fusionne deux des activités que j’aime. Marcher et “filmer”. En 2016, je commence à me balader dans la rue, photographier ce qui me marque, partager des histoires et faire des rencontres particulières que je partage sur ma page Facebook. Les photos et les histoires ont un écho favorable auprès du public, ce qui m’encourage simplement à continuer.

Quels sont vos projets pour le futur ? Des collaborations en vue ?

Mon projet principal est de continuer à progresser créer un impact par l’art que je produis. La photographie n’étant qu’une pièce du puzzle, je dévoilerais bientôt d’autres cordes qui sont attachées à mon arc.

Quelles sont vos offres pour tous nos Ndodi Peeps qui veulent se faire shooter par vous ? Quelles sont vos coordonnées ? En gros où peut-on retrouver Steve Mvondo ?

Je propose aux Ndodi Peeps, un portrait d’eux à réaliser à mon studio (Akiba Studio, NDLR). Le studio est situé à Bijoux Bonamoussadi. Pour les coordonnées nous avons la page facebook: Steve Mvondo Photography et le numéro: 671 009 726.

Aimeriez-vous dire quelques choses en plus à nos Ndodi Peeps ?

Merci pour l’opportunité qui m’a été offerte. Mon dernier mot sera simplement un souhait. Que chacun développe le don que Dieu lui a donné parce que ce don est une bénédiction pour le monde.

 

 

Un aperçu de sa collaboration avec l’artiste Domy Hod, la dompteuse de foulards, qui est un hommage rendu à la beauté de la femme africaine.

La suite via ce lien.

Vous pouvez suivre Steve Mvondo sur Facebook, Instagram et sur www.stevemvondoarts.com 

Encourageons l’art photographique camerounais et ce jeune talent en partageant l’article au max.

Laissez un commentaire
Tags:

Copyright 2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?