BONJOUR, CEDRIC

Pouvez-vous vous présenter aux ndodi peeps ?

Cedric DeBakey est un Ingénieur en informatique, Option Génie Logiciel diplômé de l’IAI Cameroun promotion 2015/2016. Agé de 22 ans. Il est passionné de stylisme, de mode et de technologies de L’information. Sous ce nom original rappelant le grand Ouest Cameroun se cache une marque qui propose des accessoires revêtus de tissus ethniques. C’est un réel plaisir pour les yeux de voir une telle authenticité et une créativité autour des imprimés locaux.

Grassphields, un nom qui parle à tous les camerounais, mais quelle est l’histoire derrière ce nom ?

Etudiant à la période où je créais cette marque, au début je n’avais pas de réelles sources d’inspiration. Pour moi c’était une activité pour me rapporter des revenus pour pouvoir palier aux problèmes scolaires et du Quotidien. Autodidacte dans le domaine j’ai essayé au fil du temps de m’inspirer de certains looks mode et planifier une stratégie rapprochant le traditionnel à la modernité. J’ai du beaucoup réfléchir sur un nom que je pouvais attribuer à ma marque et puis je me suis souvenu que je suis un des ressortissants des peuples des montagnes : les grassphields. C’est cette idée qui parvient à me mettre à l’esprit d’utiliser ce nom pour ma marque.

En quoi se distingue votre marque des autres, sa spécificité/particularité ?

GRASSPHIELDS est une marque nouvelle, à mi-chemin entre tradition Camerounaise et modernisme Européen. Si GRASSPHELDS place les tissus Camerounais au cœur de son concept, c’est pour valoriser les traditions et cultures de chez lui à travers ces petits accessoires qui vous suivront au quotidien.  Le Packaging Client est soigné et nos méthodes de distribution aussi. Grassphields allie l’agréable au désir. Je me dis que tous les moyens et méthodes sont là, au client de confirmer cela.

SONY DSC

Pensez-vous que le métier d’accessoiriste de mode est plus rentable que les autres ?

Grassphields n’est pas une marque uniquement accessoire, nous avons un large panel d’articles de la Bagagerie à la literie. Chaque designer se positionne sur le marché à lui de mettre les moyens nécessaires pour rentabiliser son activité. Seul je ne pourrai décrire aussitôt un aspect aussi fleurissant dans l’industrie de la mode.

Quels sont les obstacles dans ton travail au quotidien ?

Les obstacles que je rencontre généralement sont les couts des matières premières et la rareté. Actuellement un système de livraison à l’international est mis en place ce qui annulera la difficulté liée à l’expédition

Nous avons aperçu vos créations dans le clip de Locko « sawa romance », pour toi, quelle place la musique urbaine aurait dans la mode ?

« Rire », J’accompagne l’artiste LOCKO depuis le Début, de NDUTU en passant par Margo et également SAWA comme vous l’avez dit. C’est une réelle plateforme que la musique urbaine offre au designer. C’est un aspect que beaucoup d’artistes oublient souvent mais les différents acteurs de la mode sont nécessaires pour la réalisation complète d’un Clip

Quels sont tes objectifs pour cette marque et de quoi aurez-vous besoin pour les atteindre ?

L’ouverture Prochaine d’un Showroom au Cameroun est l’un de mes objectifs majeurs, sinon l’industrialisation du secteur de la mode au Cameroun pour permettre aux camerounais de porter local à très bas Prix

Ou peut-on trouver les produits de la marque ?

Etant au Cameroun Grassphields se trouve partout, je m’explique : Vous êtes à Douala, Garoua, Buea … Vous voulez un article il suffit de commander et nous envoyer vos références puis nous expédions la commande à l’adresse demandée Vue que Nos ateliers et Bureaux se trouvent à Yaoundé pour le moment

Quelles sont les prochaines échéances de la marque (nouvelle collection, évènement, point de vente…) ?

Connectez-vous sur nos pages officielles FACEBOOK/INSTAGRAM @Grassphields pour suivre le Flux de Notre Activité.

Aimeriez-vous dire quelque chose de plus aux ndodi peeps ?

Merci de l’intérêt que vous accordez au Secteur de la Mode, Consommez local et partagez autour de vous c’est grâce à vous que nous arriverons à exporter notre Culture.

Laissez un commentaire
Tags:

Copyright 2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?