En 2011, une étude de l’OMS révèle les dangers du mercure, substance présente dans presque toutes les crèmes éclaircissantes utilisées dans le monde. L’étude révélait que 77% des femmes nigérianes, 59% des femmes togolaises, 35% des femmes sud-africaines, 27% des femmes sénégalaises et 25% des femmes maliennes utilisaient régulièrement des crèmes éclaircissantes. Ce constat et bien d’autres phénomènes sociaux n’ont pas échappé à l’agence ghanéenne des produits alimentaires et médicamenteux qui depuis 2016 avait annoncé une possible suspension de la commercialisation de tout produit éclaircissant dans le terroir ghanéen. Ce problème n’est pourtant pas le fait du peuple ghanéen mais bien de toute l’Afrique noire.

UN PROBLÈME PLUS PROFOND

Le phénomène de dépigmentation en Afrique est plus profond que l’on ne le pense. En effet, il y aurait des raisons plus complexes à ce génocide de mélanine.

La « suprématie » de la race blanche

La colonisation et l’esclavage ont laissé de nombreuses séquelles physiologiques et psychologiques qui perdurent encore aujourd’hui car en promouvant leur modèle de civilisation comme un idéal à travers le monde, les peuples d’origine européenne auraient également imposé leur modèle de beauté. Il en découle que nous, noirs de peau, nous nous sentions plus beaux quand nous sommes ou devenons plus claire de peau.

Un phénomène universel

De nombreuses études ont montré que les hommes étaient généralement plus foncés de peau que les femmes, et ce à travers le monde. Une raison qui pousserait aussi les femmes à s’éclaircir. Si on ne doit évidemment pas utiliser ces données pour justifier des pratiques de dépigmentation de la peau qui font souvent atteindre des degrés de blancheur extrême, il importe tout de même de le prendre en compte.

Le ressentir social

Une autre conséquence de la propagande de l’idéal européen est le sentiment de réussite sociale, car oui, certaines personnes interrogées assimilent la peau claire à la réussite en société. Absurde vous nous direz, mais tristement vrai. Voici, certaines raisons invoquées pour s’éclaircir la peau :

  • Ça donne un joli teint uni
  • Les femmes claires sont plus belles que les femmes foncées
  • Trop noir, ce n’est pas joli
  • C’est pour enlever mes tâches
  • Mon conjoint ou ma conjointe me préfère avec la peau claire.

LES DANGERS DE LA DÉPIGMENTATION

  • Hyper-pilosité
  • Atrophie (diminution des tissus et des cellules de la peau)
  • Infection cutanée
  • Brûlure
  • Sensibilité au soleil
  • Diabète, Hypertension artérielle
  • Cancer de la peau etc…

L’INTERDICTION

Autant de raisons qui ont poussé des pays comme le Sénégal en 2012, la Côte d’ivoire en 2015 et le Ghana ce 16 août à prendre des mesures d’éradication sérieuses. Ce dernier a officiellement interdit la vente des crèmes éclaircissantes en raison des effets néfastes sur les utilisateurs, tout celà associé à une campagne (en cours) de sensibilisation auprès des commerçants au sujet des dangers de ces crèmes.

 

A quand des mesures sérieuses au Cameroun ? Tout autant qu’ailleurs, les jeunes camerounais(es) sont concerné(e)s eux aussi par ce phénomène communément appelé « Njansan ». Au-delà des causes et conséquences pré-citées, l’ampleur du problème démontre aussi une carence identitaire dont souffre les jeunes africains. Où irait un pays ou un continent qui n’est pas fier de sa culture, de ses traditions et de son identité ? car là est le véritable problème; combattre cette habitude destructrice c’est aussi amener les africains à s’aimer et à aimer leurs semblables, le point de départ de toute chose.

 

Laissez un commentaire
Tags:

Copyright 2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?